Design mécanique

Design mécanique

Les nouveaux sextoys: design et plaisir
8ème Ciel, par Matali Crasset. Crédit Driss Hadria_Exquise Design. www.exquisedesign.com

Fini les vibromasseurs kitsch ou bêtement phalliques. Les jouets pour adultes se la jouent désormais design avec la complicité de créateurs de renom. On peut désormais prendre son pied avec style voire même avec art !  

La fonction crée parait-il la forme. Il y a dix ans pourtant, rien n’était moins sexy qu’un gode tout venant. De la verge en silicone moulé, sortie tout droit d’une sorte de Musée Tussauds du sextoy, en passant par les stimulateurs fluo à excroissances bizarres, l’efficacité brute semblait plus souvent la règle en matière de gadgets intimes que l’esthétisme, qui rime pourtant beaucoup avec érotisme. Mais depuis, la popularité croissante des jouets pour adultes a changé la donne. Ils se font beaux pour nous faire du bien. Certains designers, et non des moindres, se sont même emparés du concept pour le décliner à leur manière. Résultat, des jouets intimes qui attirent le regard et donnent envie de les exposer sur le buffet de la salle à manger !

Des sandales aux sextoys

C’est le cas des créations coquines nées de l’imagination d’Yves Béhar, brillant concepteur d’origine suisse, aujourd’hui installé à San Francisco. Magicien du relookage (le renouveau des sandales Birkenstock, c’est lui) et considéré comme un des meilleurs créateurs actuels, l’homme s’est mis dès 2009 à revisiter le vibro pour le compte de la firme américaine JimmyJane, réputée par ailleurs pour ses godemichés haut de gamme. Résultat de cette collaboration peu banale, un premier gadget coquin waterproof, le Form2, au gentil look de lapin, qui cache cependant un moteur surpuissant. Celui-ci a été vite suivi d’un Form3, puis par un Form4 au style plus anatomique, mais tout aussi efficace à en croire les commentaires des utilisatrices. Mais le créateur suisse est loin d’être le seul à s’être penché avec intérêt sur le look des joujoux pour adultes. La talentueuse Matali Crasset. La Jeanne d’Arc du design comme on la surnomme, du fait de sa coupe de cheveux, a de son côté imaginé pour l’agence Exquise Design un jouet érotique baptisé 8ème ciel. Spécialement étudiée pour une bonne prise en main, l’objet présente une voluptueuse forme de conque, et possède huit petites sphères vibrantes destinées à stimuler là où il faut comme il faut.

Sextoys et créateurs
La gamme 8ème Ciel, par Matali Crasset. Crédit Driss Hadria _Exquise Design

Le Philippe Starck du vibromasseur

Dans le même registre, on peut ranger la série des bibelots sexuels de Matteo Cibic, dont une lampe de chevet (ou son équivalent aquarium) a priori tout à fait innocente, cache dans son pied de quoi le prendre à toute heure du jour ou de la nuit, à savoir un sympathique godemiché à ventouse des plus colorés ! Dans la même veine, on peut mentionner les créations Powered by Jimmyjane de l’Israélien Arik Lévy, qui hébergent dans un orifice intelligemment situé, un ou plusieurs élégants petits vibromasseurs en métal. Classe et bien pensé à la fois, l’idée est, aux dires de son créateur, de transformer les objets — ici, une jarre de bois — pour en faire un vibromasseur à usage externe qui permet une interaction d’un genre totalement nouveau. On veut bien le croire sur parole ! Autre designer tenté par l’aventure du sextoy, le Suédois Eric Kalén, que certains décrivent comme le Philippe Starck du vibromasseur ! Après avoir travaillé comme concepteur pour la firme Lelo, un des leaders dans le domaine des love toys de luxe, l’homme a fondé sa propre société, Ticklers, et imaginé tout un univers de jouets coquins au look frais et désopilant.

Les vibro Ticklers : jouir n’a jamais été aussi marrant !

Vibro steampunk

Le design serait-il l’avenir du sex-toy. A moins que ce ne soit l’inverse. Certains jeunes créateurs n’hésitent en tout cas plus à suivre cette voie pour se faire connaître. Prenez par exemple le designer  néerlandais Bastiaan Buijs qui, pour son projet de fin d’études à l’Académie de design d’Eindhoven, en 2015, a imaginé un vibro mécanique dans le plus pur style steampunk ! Composé d’un étui en verre transparent, laissant apparaître un mécanisme de laiton et de métal, il peut être remonté à l’aide d’une grosse clé à horloge et dispose d’une autonomie vibrante de quatre ou cinq minutes ! Art ou objet de plaisir, la frontière est désormais bien floue.

Le Grandfather’s Clock, un vibro rétro et écolo signé Bastiaan Buijs ! www.studiocremaster.com

Un sex toy au MOMA !

Suite à cet engouement, certains jouets sexuels ont même fini par sortir du secret de la chambre à coucher ou du sac à main, pour se retrouver propulsés dans le monde des expositions et des galeries d’art ! En 2009, vingt designers exposaient ainsi leurs objets coquins à la foire de Milan, le plus grand salon de l’ameublement au monde. Certains sextoys se sont également vu récompensés par des prix de design prestigieux. Les jouets coquins de Béhar ont ainsi remportés plusieurs prix, dont rien moins que l’équivalent d’une médaille d’argent à l’International Design Excellence Award en 2010. Plus étonnant, l’applicateur à condoms dessiné par le designer industriel sud-africain Roelf Mulder, fait maintenant partie des collections permanentes du prestigieux MoMa de New-York.

Sex-toy : on customise

Ce n’est pas encore du sur mesure, mais ça n’en est plus très loin. Certains marques de sextoys proposent en effet de customiser leurs modèles en fonction des… préférences personnelles des utilisateurs : plus long, plus large, plus évasé, doré… Certains songent déjà à utiliser les possibilités des imprimantes 3D pour concevoir de nouveaux jouets intimes. On pourra peut-être bientôt fabriquer ses propres godes à domicile !

Découvrez plus d’anecdotes dans mon livre Les Érotiques de l’histoire, éditions Jourdan. En vente en librairie, ainsi que sur Amazon, Club, Chapitre

Laisser un commentaire