Quels boxons !

Quels boxons !

  Les maisons closes ont eu leur âge d’or. Certaines vont même connaître la célébrité et attirer la haute société du monde entier. Petite introduction bordelière.  Le lupanar serait-il une des plus vieilles institutions au monde ? Né en Grèce, quelque six cents ans avant J-C, le principe de la maison close traverse en tout cas les âges, les contrées et la réprobation jusqu’à connaître même une sorte d’âge d’or, en France, sous la Troisième République. Dans les années trente,…

Lire la suite Lire la suite

Toponymie érotico-coquine

Toponymie érotico-coquine

Les lieux-dits et autres toponymes ont parfois des appellations pour le moins équivoques, quand elles ne sont pas franchement salaces ! Petite introduction à la toponymie érotique.  Connaissez-vous la rue de la Branlette ? Probablement pas. À moins que vous n’habitiez Saint-Jean-Port-Joli, au Canada. Pas de soucis, les toponymes coquins, voire carrément égrillards, ne manquent pas sur le Vieux Continent, tout particulièrement chez nos voisins français. Tenez, il existe par exemple une ruelle Casse-cul à Guillestres, dans les Hautes-Alpes, une place Joseph…

Lire la suite Lire la suite

Échanges épistolaires

Échanges épistolaires

Quel est le meilleur messager du désir ? Cupidon ? Vous n’y êtes pas. C’est le facteur ! Du moins l’était-ce jadis, lorsque certains amants s’échangeaient encore des lettres débordantes d’amour et de bien d’autres choses !  Il est un temps que les moins de trente ans ne peuvent pas connaître ! Une époque où l’on ne pianotait pas sur un clavier pour s’envoyer quelques brefs Jtm, quelques Kl1 à la va-vite. Pour déclarer sa flamme, et le reste, on prenait alors le temps…

Lire la suite Lire la suite

Sexe : il n’y a plus de saisons !

Sexe : il n’y a plus de saisons !

  Existe-t-il une saison des amours pour les singes nus que nous sommes ? Et si oui, laquelle ? Printemps, été ou automne, comme pour le cerf qui brame au fond des bois ? « C’est l’printemps, tout le monde baise à perdre haleine », entonne Pierre Perret, toujours en verve dans cette chanson qui voit s’activer tout le monde, de la hyène à la tortue en passant par Cendrillon ! Dans l’imaginaire collectif, le printemps rime effectivement avec saison des amours….

Lire la suite Lire la suite

Sexe et fin du monde

Sexe et fin du monde

Pour certains cultes, les félicités terrestres ne sont qu’un avant-goût de celles qui attendent les fidèles dans l’au-delà ! Mais ce n’est pas toujours le cas. Après-nous le déluge !  Caramba, encore raté ! Depuis la chute de l’Empire romain, la fin du monde a déjà été annoncée au moins 183 fois sans que la terre ait apparemment cessé de tourner. Souvenez-vous, 2012 n’a pas échappé à la règle. Mais cette énième apocalypse avortée n’a sans doute pas été perdue pour…

Lire la suite Lire la suite

Debout !

Debout !

Pourquoi faire couché ce qu’on peut pratiquer debout ? Bonne question. Après tout, si on a deux pieds, c’est aussi pour prendre le sien au garde-à-vous. À condition toutefois de pouvoir rester vertical assez longtemps. La bipédie devrait normalement être une invitation permanente à faire l’amour debout. En réalité, l’être humain passe plus de temps à rester couché ou assis pour s’envoyer en l’air que tendu sur ses deux pieds. Un comble ! La grande responsable est évidemment cette foutue…

Lire la suite Lire la suite

Le bonheur est dans le sexe

Le bonheur est dans le sexe

L’argent ne fait pas le bonheur, c’est un fait. Mais l’activité sexuelle y contribue peut-être fortement. Plus étonnant, les performances au lit ne sont sans doute pas sans influence sur le salaire ! À moins que ce ne soit l’inverse. Travailler plus pour gagner plus, c’est inutile. Il vaut peut-être mieux s’envoyer en l’air plus souvent ! Ou plutôt, il vaut mieux avoir une vie sexuelle épanouie. C’est en tout cas ce que suggère une étude publiée en juillet 2013 par le…

Lire la suite Lire la suite

De profundis morpionibus

De profundis morpionibus

Où sont les chansons grivoises de naguère ? Pas dans les hits parades en tout cas. Snobées, décriées, les chansons paillardes gagneraient pourtant à être davantage chantées si pas reconnues ! Poil au… La Digue du cul, Saint-Nicolas, Bandais-tu-Bel Alcindor… non, la chanson française ne se résume pas aux comptines de grand-mère, ni aux standards du show-biz francophone. Pleines de foutre, de vin, de bière, de poils et autres joyeusetés scatologiques, ces chansons cochonnes constituent un répertoire à part entière riche…

Lire la suite Lire la suite

Rigidités nocturnes

Rigidités nocturnes

Tout homme en bonne santé bande la nuit. Plusieurs fois par nuit d’ailleurs et même les jours fériés. Oui, mais pourquoi et comment ? Et faut-il s’inquiéter quand les érections nocturnes sont aux abonnées absentes ? Les hommes décidément, quelle santé ! Toujours prêts. Enfin, en général. C’est leur côté scout. Une pensée coquine, une jolie fille (ou un bellâtre) qui passe et leur membre se dresse immédiatement pour relever le défi. Même durant leur sommeil, quand tout le reste…

Lire la suite Lire la suite

Le pied, cet étrange objet du désir

Le pied, cet étrange objet du désir

En matière de sexe, le pied gagne à être connu. Petit ou grand, nu ou chaussé, il dégage un irrésistible parfum d’érotisme et se montre propice à bien des jeux coquins. La preuve par cinq !   Bête comme ses pieds. Que celui qui n’a jamais énoncé cet axiome nous jette la première chaussette. Loin d’être bêtes, les pieds sont au contraire d’un érotisme torride. Pas sexy les pieds ? C’est oublier les nombreux fantasmes qui entourent bottes (cuissardes de préférence),…

Lire la suite Lire la suite