2021, quelles tendances sexo?

2021, quelles tendances sexo?

On reste chez soi…

En 2021, la pandémie de covid-19 risque bien de venir jouer une fois de plus les troubles fesses dans les relations amoureuses. Il nous faudra par exemple continuer à vivre avec les règles de distanciation sociale et les éventuelles restrictions de déplacements. Que feront dès lors les partenaires ne vivant pas sous le même toit pour défier l’éloignement physique ou les restrictions en vigueur ? Ils pourraient avoir recours de façon accrue au sexting ou à la masturbation mutuelle par écran et caméra interposé, peut-on lire dans un rapport rédigé par WOW Tech Group, l’un des leaders mondiaux en matière de sex-toys et produits de plaisir intime. En témoigne en tout cas la popularité des jouets sexuels pilotables à distance (pour femmes ou pour hommes), que ce soit via une télécommande ou une application. L’utilisation d’une app comme We-connect, qui permet de commander à distance des sex-toys de la marque We Vibe, a par exemple augmenté de près de 40 % par rapport à 2019 ! Rien qu’entre mars et avril 2020 l’utilisation de cette application a même progressé de 16%.

Ou avec soi

Le sexe sans risque a aussi pris une toute nouvelle dimension durant cette crise sanitaire. Il y a quelques mois, et sous la formule Vous êtes votre partenaire sexuel le plus sûr, on a ainsi vu le département de la santé de New York recommander la masturbation comme méthode de prévention la plus efficace face au coronavirus ! En précisant bien toutefois de se laver mains ou le sex-toy au savon avant et après les avoir utilisés.

On pimente ses activités sexuelles

Plus généralement, la crise du covid-19 semble avoir amené de nombreux couples à expérimenter de nouvelles pratiques sexuelles de façon substantielle. Ainsi, selon un sondage réalisé par OnePoll pour le compte de la marque de lubrifiant intime Lubelife, 68% des personnes interrogées disent avoir profité du confinement pour essayer de nouvelles positions, pour adopter sexe oral, menottes, jeux de rôles coquins ou faire rentrer chocolat et chantilly dans leur chambre à coucher ! Plus de la moitié des répondants ont aussi fait part de leur principal fantasme à leur partenaire et 45% se sont décidés à le mettre en pratique ! Il faut souligner que ces changements d’habitudes étaient plus marqués chez les trentenaires et quadragénaires que chez les baby-boomers. La deuxième vague épidémique ne semble pas démentir cette évolution. D’après le rapport de WOW Tech Group, l’envie d’essayer quelque chose de nouveau en matière de sexualité est même plus forte aujourd’hui que lors du premier confinement. Elle aurait augmenté de 25 % ! En outre, le besoin de proximité physique et de sexe est plus élevé qu’avant la crise du covid-19, en particulier pour les couples ne vivant pas ensemble.

On pratique l’e-dating et le sexe à distance

Par ces temps difficiles, les chances de rencontres spontanées et de rendez-vous torrides à l’extérieur sont passablement compromises. Du coup, les rancards virtuels deviennent de plus en plus la règle pour les célibataires qui ne veulent pas le rester, même très provisoirement. Sur les applications de rencontre, les coeurs et corps esseulés en sont maintenant à rechercher des partenaires de quarantaine ou de sexting, pour passer le temps et faire face à l’isolement social. Un nombre croissant de solitaires semblent aussi être à la recherche de quelqu’un qui puisse contrôler leur sex-toy à distance. Et parmi ces amants d’un nouveau genre, certains ne semblent pas du tout désireux de rencontrer leur amant virtuel par la suite. Ils souhaitent apparemment juste varier les plaisirs du sexe en solo.

Cap sur les expériences virtuelles partagées

Don Hankins _Wikimedia Commons

À l’avenir, les possibilités de rendez-vous en ligne devraient sans doute être encore plus nombreuses. Presque tous les fournisseurs de services de rencontres offrent désormais la possibilité de discuter en visioconférence avec son crush du moment. Grâce à la réalité augmentée et virtuelle, de nouveaux mondes de rapprochements pourraient même être créés dans le futur, comme nous vous en parlions dans un article précédent (Galipettes virtuelles). Ces e-rancards ne remplaceront pas les rencontres réelles, mais pourraient s’en rapprocher fortement. Dans un futur assez proche, suggère l’étude du think tank allemand ZukunftInstitut, les sites de rencontres pourraient introduire de nouvelles fonctionnalités en vue de développer ce marché naissant des rencontres virtuelles. L’utilisation du big data en matière de compatibilités amoureuses est un exemple. La rencontre amoureuse en ligne pourrait aussi se rapprocher du monde du jeu vidéo et du gaming, en mode Ready Lover One ! À l’avenir, les personnes à la recherche de partenaires intimes devraient pouvoir également s’appuyer sur des Expériences virtuelles partagées. Leurs souhaits et besoins personnels seraient mis en scène de manière inédite au sein de mondes virtuels où tout ou presque serait possible.

Sources

Les tendances Sexo de 2021. WOW Tech Group. https://wowtech.com

Surprising amount of people working from home admit to having sex while on the clock. www.swnsdigital.com

Die Zunkunft Des Digital Datings. www.zukunftsinstitut.de

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.