On positivise sous la couette !

On positivise sous la couette !

Avec son nouveau livre « La sexualité positive », le sexologue et thérapeute de couple Iv Psalti nous le confirme : le sexe est un extraordinaire outil de mieux être personnel ! Il nous révèle par la même occasion de nombreux conseils pour mieux donner, recevoir et prendre du plaisir.

Pourquoi avoir écrit ce livre ?

D’abord pour montrer que la sexualité peut être un extraordinaire outil de mieux-être personnel. Le sexe est bon pour la santé, bon pour nous-mêmes. Il nous rend heureux. S’il est bien fait ! Le but de ce livre est donc d’abord de faire aimer le sexe aux gens.

Pourquoi ? Il y a des gens qui détestent le sexe ?

Tout à fait ! Je pense qu’il existe dans la population un tiers de sexophiles, qui aime le sexe, un tiers de sexophobes, qui n’aime pas la sexualité, et entre les deux, un tiers de gens que j’appelle les intermittents du sexe : un jour oui, un jour non. Il ne s’agit évidemment pas de cases rigides. On peut par exemple être très sexophile à un moment de notre vie et devenir sexophobe à un autre, à cause de gros problèmes de santé, d’argent, de couple, etc. D’autres le seront tout au long de leur vie. Le souci avec les sexophobes est qu’ils sont souvent très militants et qu’on les entend depuis des siècles. Leur discours cherche à faire passer le sexe comme quelque chose de sale, de dangereux. C’est leur droit de le penser et de le dire, mais il faudrait aussi faire passer un autre message, qui est de dire que la sexualité est positive.

Cette sexualité positive, titre de votre livre, qu’est-ce qu’elle implique ?

D’abord à faire comprendre que la sexualité n’est pas quelque chose de naturel, comme beaucoup de personnes l’imaginent. Il faut faire des efforts pour apprendre à pratiquer une sexualité de façon positive. On ne devient pas œnologue, par exemple, en claquant des doigts : il faut éduquer son palais, étudier, goûter et goûter encore. C’est la même chose pour la sexualité. Pour être heureux en couple, il faut travailler là-dessus, développer ses compétences sexuelles. Un peu comme au football. Certains joueurs évoluent en première division parce qu’ils ont pu développer leurs compétences footballistiques, d’autres en quatrième division. Dans un couple, c’est pareil. Les deux conjoints peuvent être mal assortis sexuellement. Mais mon livre explique justement comment progresser, faire évoluer ses compétences sexuelles pour en arriver, peut-être, à ce que chacun joue dans la même division.

Vous insistez beaucoup sur l’importance de la sexualité personnelle, des fantasmes, de la masturbation. Pourquoi ?

La sexualité personnelle est très importante, car c’est une activité sexuelle à part entière ! Pour développer sa sexualité, il faut apprendre à érotiser son corps. Une fois cela fait, on peut prendre du plaisir lors des attouchements, et obtenir un orgasme. À tout le monde, je donne dès lors ce conseil, dès le plus jeune âge : masturbez-vous ! Développez aussi votre imaginaire érotique, vos fantasmes. Ils sont un des principaux moteurs de notre sexualité. Il y a notamment un tabou sur la masturbation des adolescents. Il s’agit pourtant de la seule activité sexuelle qu’ils peuvent avoir. J’estime que c’est le rôle de l’éducation sexuelle que l’on donne à l’école de leur apprendre à se masturber et à bien se masturber, pour que le jour où ils feront l’amour, ils aient plus de chances de le faire de façon épanouissante.

Comment faire sinon, pour améliorer sa sexualité, individuelle et de couple ?

Pour avoir une bonne sexualité, éprouver du plaisir, avoir de bons orgasmes, il y a un prérequis qui est le lâcher-prise. Pour cela, il faut aussi pouvoir offrir son corps à quelqu’un d’autre et avoir une bonne image de son corps. Bien sûr, notre corps nous appartient. Mais dans les couples heureux, le corps de chacun est à la disposition du couple. Pour les hommes, il est en général plus facile d’offrir leur corps. C’est souvent plus difficile pour les femmes, pour des raisons d’éducation notamment. Les femmes ont plus souvent aussi une image négative de leur corps. Mais on peut améliorer cette image corporelle. Je donne d’ailleurs plusieurs conseils dans mon livre. Il s’agit cependant d’une démarche personnelle. Il ne suffit pas que le partenaire soit convaincu. Il faut que la personne le soit aussi. Une femme qui se met nue devant son miroir et qui se dit, « Je suis belle, je suis désirable », va progressivement changer toute sa sexualité. Elle pourra lâcher prise plus facilement et s’éclater au lit. Il y a une autre condition sine qua non : il faut se rendre compte que le sexe, c’est quelque chose que l’on fait pour soi, pour son propre bonheur. Tant que l’on fait l’amour juste pour faire plaisir à l’autre, ça ne marche pas.

Vous faites un constat étonnant : personne ne vient jamais vous voir pour améliorer sa sexualité personnelle !

Je n’ai effectivement jamais vu quelqu’un venir me consulter et me dire : ma sexualité personnelle, ça ne va pas. Apprenez-moi à l’améliorer ! Ça devrait être la base, mais les gens ne viennent me voir que pour la sexualité relationnelle, qui est très importante aussi bien sûr. Mais c’est la première qui conditionne en grande partie la réussite de la seconde.

Iv Psalti, La sexualité positive. La Musardine. 16 €.

Le livre en quelques phrases

« L’épanouissement sexuel est à la portée de tous… à condition de le désirer, d’être curieux et motivé. Mais avant tout, il faut pouvoir se dire: Le sexe est bon pour moi, bon pour mon propre bonheur ».

« La base de l’apprentissage de la sexualité est d’apprendre à aimer son sexe. Il faut non seulement le connaître, mais aussi se l’approprier ».

« La sexualité n’a pas d’âge. Jusqu’à la fin de ses jours, on devrait rester un être désirant et désiré ».

« Dans les années 80, un imbécile a dit un jour qu’il n’y avait pas de femmes frigides, mais que des hommes maladroits. Cette phrase a fait beaucoup de tort aux femmes. Aujourd’hui, on sait qu’un homme ne peut pas donner un orgasme à une femme. C’est la femme qui le prend, qui s’autorise à le prendre. Et inversement ».

Le site de Iv Psalti : www.sexualitepositive.com

Sa chaîne YouTube : https://www.youtube.com/channel/UCXQXFNX_eG-ilNlQ2UYBWqw

Sa page Facebook : https://www.facebook.com/Dr-Iv-Psalti-2018694221592929/

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.