Plaisirs prostatiques

Plaisirs prostatiques

Non, la prostate n’occasionne pas que des petits désagréments passé un certain âge. C’est aussi, pour les hommes, une source insoupçonnée de plaisir et d’orgasmes étonnants !

Il n’y a pas que le sexe dans la vie d’un homme ! Enfin, on veut dire que pour jouir, il n’y a pas que le goupillon, le zigomar, le thermomètre à moustache, la zigounette quoi ! Sans être aussi bien lotis que les femmes en matière de points ultrasensibles, les hommes disposent en effet d’une botte secrète : la prostate. Tellement secrète que la plupart d’entre eux ne connaissent d’ailleurs même pas son potentiel érogène. À première vue, cette petite glande de la taille d’une noix n’a pourtant rien d’extraordinaire, si ce n’est notamment son rôle dans la fabrication du liquide séminal. Et pourtant, correctement stimulée, la prostate peut être à l’origine de sensations très agréables qui peuvent aller jusqu’à un orgasme explosif et totalement inédit. Certains sexologues parlent d’ailleurs de cette glande comme comme du point G masculin ! C’est dire.

Un plaisir profond et nouveau

Un des stimulateurs de prostate de la marque Aneros. Crédit : www.lovehoney.com

Rien de nouveau sous le soleil, notez. Le tantrisme fait déjà allusion à cette forme de plaisir et le massage de la prostate fait partie des grandes traditions du massage asiatique. On l’utilise pour prolonger et amplifier l’orgasme masculin. Vive les traditions! Chez nous par contre, cette forme de caresse intime n’a pas vraiment la cote, tant auprès des hommes que des femmes. Elle exige, il faut dire, de la personne ou du partenaire une pénétration anale avec les doigts ou un sextoy spécifique comme l’anéro. Tout le monde n’apprécie pas. L’image, pénétration anale = pratique homosexuelle, reste aussi encore très présente. La stimulation de la prostate n’a pourtant rien à voir avec l’orientation sexuelle. Enfin, le type de plaisir ressenti peut aussi freiner certains messieurs qui ne sont pas habitués à éprouver un plaisir si profond. Les hommes qui s’essaient au massage prostatique, décrivent en effet une excitation interne, localisée loin du pénis, inhabituelle donc. La caresse peut aboutir à un orgasme très violent voir une perte de maîtrise, avec ou sans éjaculation. Certains hommes parviennent aussi à obtenir plusieurs orgasmes à la suite ou à faire durer celui-ci beaucoup plus longtemps. D’autres éjaculent de façon vraiment très abondante en continu et non pas par saccades. De quoi étonner autant l’homme que sa partenaire.

Du doigté !

Mais comment faire pour découvrir cette forme de plaisir tout à fait nouveau et sans risque ? On peut commencer par un massage externe de la prostate au niveau du périnée, entre les bourses et l’anus. Mais le meilleur moyen est évidemment de procéder à une caresse un peu plus approfondie. L’intromission d’un doigt préalablement lubrifié (c’est tout de même plus agréable), se fera de manière lente et douce, du moins si l’on veut que ce soit un plaisir. En l’absence de panneau indicateur « ici prostate », on se fiera au toucher. Cette glande magique se situe à quelques centimètres à l’intérieur du canal anal, sur le côté antérieur du rectum, en direction du ventre donc. Chez certains, un renflement caractéristique (souple et ferme à la fois) vous indique que vous êtes au bon endroit. Mais parfois, il faudra tâtonner. Et on masse comment ? De façon lente et circulaire ou avec de petites pressions par exemple. Associée à une masturbation ou à une fellation en règle, cette en fera craquer plus d’un. Avis aux amateurs et aux amatrices !

Découvrez plus d’anecdotes dans mon livre Les Érotiques de l’histoire, éditions Jourdan. En vente en librairie, ainsi que sur Amazon, Club, Chapitre

 

 

 

 

Sources
Analdigitus chez les hommmes : massage prostatique. www.pathol08.com
Gérard Leleu, L’art de bien faire l’amour. Leduc éditions.
Gérard Leleu, L’homme nouveau expliqué aux femmes, Leduc éditions.
Isabelle Delaleu, Les hommes ont-ils un point G ? www.doctissimo.fr
La prostate. www.sexoconseil.com
Le point G existe-il chez l’homme. www.pathol08.com
Mylène Leroy, Le point G masculin. www.sexologie-couple.com
Pénétration anale chez un homme. www.pathol08.com
Sexe anal : difficultés physiques. Sensations étranges ou désagréables. www.pathol08.com
Sexe anal au masculin hétérosexuel. www.pathol08.com

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.